Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 06:14

Les élus de la Ville de Paris, Jean-Yves Mano en tête (adjoint au maire de Paris chargé du Logement) ont décidé de réduire la facture des surloyers 2010 pour les locataires des logements sociaux qu’ils gèrent (voir site de la Ville de Paris).

Seraient concernés, dès le 1er janvier 2010 : Paris Habitat OPH, RIVP, SGIM, SIEMP et la SEMIDEP.

D’après ce que nous comprenons, le surloyer interviendrait après un dépassement des plafonds de ressources de 30% et non plus 20% comme le définit la loi Boutin.

Cela revient à annuler la baisse de 10,3% des plafonds de ressources pour l’année 2010 et ses conséquences : hausse importante du montant des surloyers et augmentation du nombre de locataires touchés par cette mesure.

En résumé, si tout cela est appliqué, le montant du surloyer 2010 ne devrait pas être très différent de la version 2009.

A priori, la SEMIDEP respecterait les objectifs de la Ville de Paris.

Nous demanderons confirmation lors de notre très prochaine entrevue avec ses dirigeants.

 

La dernière phrase de cet article du site internet de la Ville de Paris nous laisse une lueur d’espoir : Ces surloyers devaient être atténués par l'Etat en 2011, mais la Mairie a souhaité anticiper. "En temps de crise, il y a urgence", estime Jean-Yves Mano.

 

Le gouvernement et surtout Benoist Apparu auraient-ils enfin compris la permissivité du système des surloyers et de l'urgence à le remanier voire le supprimer ?
L'avenir nous dira si l'entêtement et l'égoïsme politique prime sur le bon sens et l'intêret général.


Pour réagir, utilisez le lien "ajouter un commentaire" sous cet article, en bas, à droite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amicale des 17 Henriettes - dans Loi Boutin
commenter cet article

commentaires

Colocations, Chambres à Louer Paris 14/12/2015 11:31

Bonjour,
Je viens d’arriver sur votre blog un peu par hasard, et il semblerait que vos lecteurs/lectrices puissent être intéressés par Colocation 40 ans+, qui permet aux personnes vivant seules de se retrouver, en vue de vivre à plusieurs, sous un même toit en colocation.
Plusieurs rubriques sont proposées :
* trouver une chambre à louer contre services
* créer une colocation dans un logement vide
* vivre en colocation entre homosexuels
* vivre en colocation entre seniors uniquement
* vivre en colocation entre adultes de plus de 40 ans
* proposer une chambre en colocation pour une nuit, une semaine, un mois ou plus.
* choisir ses futurs colocataires, en fonction de leurs âges, de leurs sexes ou de leurs revenus...
Le dépôt d'une annonce est gratuit.
A bientôt.
Cordialement
P. Lelal

Pascal M. 22/03/2010 11:46


Un article du Monde sur l'impact dérisoire de ces mesures en terme de pseudo politique de logement ; mais aussi sur sur l'impact désastreux sur des populations quinquas qui sont loin d'être des
nantis... Pour info !
Cordialement !

http://parolesdelocataires.blogspot.com/2010/03/les-surloyers-abusifs-toujours.html


Amicale des 17 Henriettes 22/03/2010 19:06


Bonjour,

Merci de cette précision.
Nous avons partagé cet article sur notre page Facebook "Amivcale des Henriettes" dès vendredi dernier.

Le Bureau de l'Amicale des Henriettes.


CAPARROS 07/03/2010 09:40


Bonjour,
Touché comme de nombreux autres foyers Par cette loi BOUTIN anti sociale et habitant PARIS dans un ex-ILM acheté à la ville de Paris (sans en informer les locataires)par la SABLIERE (SNCF),
pourriez vous m'indiquez si la ville de PARIS a également sollicité La SABLIERE pour que les mesures de cette loi soient également atténuées
Merci d'une réponse ou d'informations pour obtenir un lien me permettant de questionner nos élus.

Salutations distinguées


Amicale des 17 Henriettes 08/03/2010 11:24


Bonjour,

Selon le site de la Ville de Paris, ne seraient concernés que les logements gérés par cette dernière, à savoir Paris Habitat OPH, la RIVP, la SGIM, la SIEMP et la SEMIDEP.
Comme vous le dites, avec raison, la Sablière est une émanation de la SNCF et n'a donc aucun rapport avec la Ville de Paris.
Cette loi Boutin ne vous laisse qu'une seule porte de sortie, une possible application "modérée" voire nulle des surloyers sur votre zone de résidence définie par la CUS (Sablière) ou le PLH que
doit élaborer votre ville.
Ces deux documents doivent être remis au représentant de l'état à la fin du ^premier semestre 2010.
Ces changements n'interviendront pas avant 2011.
Au travers de votre Amicale de locataire, il faut faire du lobbying auprès de la Sablière et essayer de participer à l'élaboration du PLH de votre ville.

Bon courage
Le Bureau de l'Amicale des 17 Henriettes


JoE. 04/03/2010 01:11


Ces loyers devraient être atténués par l'Etat en 2011, ne veut-il pas parler des décrets et un arrêtés du 30 décembre 2009 relatifs à la modulation des coefficients du SLS selon les zones ?


Amicale des 17 Henriettes 04/03/2010 14:42


Bonjour,

Les surloyers pourront effectivement être modulés en fonction des CUS, établies par les bailleurs sociaux et PLH élaborés, pour faire simple, par les villes.
Nous nous permettons de vous renvoyer un précédent article intitulé "PLH de Fontenay, le diagnostic".

Bon courage
Le Bureau de l'Amicale des 17 Henriettes


wiegert 16/02/2010 11:59


Bonjour
Vous nous avez dit que le surloyer allait aussi toucher les proprietaires.Pouvez nous dire sous quel forme?
Merci à vous.


Amicale des 17 Henriettes 16/02/2010 18:15


Bonjour,

Oui, les propriétaires de biens immobiliers risquent également d'être, bien malgré eux, les victimes de la loi Boutin et de ses corollaires (surloyers, sous-occupation, ... etc.).
Petit rappel, cette loi veut fluidifier le parc social en poussant dehors ceux qui participent à la mixité sociale.
Ne nous voilons pas la face, les principaux touchés sont les classes moyennes, pas obligatoirement supérieures, loin de là et les cinquantenaires.
Au risque de choquer certains, le loyer des futurs occupants des logements sociaux sera en grande partie subventionné par le système des APL.
Nous risquons de voir s'installer des locataires peu soucieux de leur environnement, bref qui s'en foutent ...
La baisse des plafonds de ressources tire automatiquement vers le bas les futures catégories socio-professionnelles qui s'y installeront.
Attention, ne nous méprenons pas, tout cela n'est que le résultat de la loi Boutin et ne reflète en aucun cas une quelconque pensée  ou philosophie nauséabonde.
En résumé, extinction de la mixité sociale et naissance de ghettos, disparition des commerces voire des services publiques.
Revenons à nos propriétaires qui disposent d'appartements à coté de ces logements sociaux.
La valeur de ces biens ne risque-t-elle pas de baisser et de suivre la lente et inexorable dégradation du quartier ?
Voilà en quoi les possesseurs de biens immobiliers risquent d'être rattrapés par les oeuvres de Madame Boutin.
Le problème du logement social ne se règle pas en sapant les fondations de la mixité sociale et en se désagageant de son financement malgré les dernières déclarations de Benoist Apparu.
Il faut construire et non jouer au bonneto.

Bon courage
Le Bureau de l'Amicale des 17 Henriettes


Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des 17 Henriettes
  • Le blog de l'Amicale des 17 Henriettes
  • : Informer, représenter, assister et défendre les locataires de la Résidence des 17 Henriettes; mais également maintenir un lien social entre tous les riverains du quartier des Larris.
  • Contact

<img src="http://perso0.free.fr/cgi-bin/wwwcount.cgi?df=[17henriettes12].dat&ft=2&st=31220&dd=garamn

Recherche

Actuellement    personne(s) sur ce blog

visiteurs